Une fois ceci déterminé:

Une fois ceci déterminé : le parcours des collections : et que le dessin à la souris ne vous paraît pas évident.

Le principe décrit des collections permet d'entrevoir comment la programmation pourrait être envisagé pour afficher des éléments supplémentaires.

Tout, à la fois une collection et son contenu dit polymorphe par exemple mais aussi hétéroclite qu'il se doit, serait à décrire même dans le cas d'une utilisation collective.

Et pour celà, on pourrait se dire que plusieurs programmeurs ferait des modules différents. On pourrait alors les joindre, mais, il faudrais tester ces modules individuellement et pouvoir les insérer une fois le résultat vérifier.

La roue chromatique par exemple, m'a permis de vérifier cette hypothèse, pour que son module 32 bits, et le même en 16 bits peuvent être incorporé dans le logiciel et fonctionner de la façon.

Si vous avez un doute sur l'un des attributs:

Ce menu particulier permet d'affecter à la sélection des états particulier comme l'affichage de la lumière et dans chaque entrée celui-ci agit de même, à une exception près celui des calques qui n'en est pas un : ce n'est pas comme si celui ci est affecté au contraire c'est une collection qui est parcourue avec ses propres éléments de dessin.

La liste des éléments du calque actif:

La liste des éléments du calque actif n'est pas non plus un attribut spécifique mais s'affiche dans ce menu comme si celà était le cas mais depuis que romain à sa juste valeur à trouvé que l'on pouvait l'afficher dans le menu des réglages, C'est en définitive un aperçu d'une liste qui s'agrandit avec une option de la touche qui affiche le menu qui est dit «système» (Petzold page 394).

© copyright BeeLog 2009

Denis Bertin