La voiture sans chauffeur roulait à vive allure, son occupant avait choisi sa destination sur son ordinateur de bord, et celui-ci, avec son ordinateur avait ainsi pu déterminer son itinéraire se laissant transporter, sans soucis.

La fiabilité de cet appareil ne pouvant pas être mise en doute, il était confiant et son véhicule aussi.

On pouvait l’utiliser les yeux fermés en toute quiétude, comme nous pouvons le voir :

Relié par le G.P.S., la voiture qui aurait pu être filoguidée selon les affirmations des années 70, était autonome et ses circuits de contrôle redondants (en double) étaient en alerte et suivaient le déplacement de cette voiture, en temps réel, selon les cartes qui avaient été dessinées pour suivre le tracé des routes dans ce paysage.

Les dessins des cartes avaient été contrôlés mille et mille fois par de multiples intervenants, dont les qualités avaient été choisies pour leurs réelles compétences. Ainsi, la viabilité de ceux-ci ne faisait aucun doute.

Malgré cela, certaines critiques avaient été omises par une hiérarchie, sure de son “savoir”. Comme d’habitude, des esprits pernicieux envisageaient d’autres circonstances à ce sujet.

Une dame leur avait dit bien fort qu’il ne fallait pas en tenir compte : comme certains mathématiciens dont les sujets, en toute bonne foi, étaient persuadés de leurs certitudes.

Pourtant, toutes les précautions avaient été prises : ils étaient surs de réussir à promouvoir l’article, dont certaines équipes voulaient faire d’eux une chose, avec ceci pour ambition : de lui ressembler.

Sa forme avait été étudiée pour paraitre semblable aux autres. D’autres candidats, pensait-il, voudraient lui paraitre acceptable.

Par analogie successive de de fait faire de cette “bille” un artifice dont la volonté ferait d’eux non plus un objet de consommation dont les étalages pourraient être divulgués à la connaissance d’autres personnes susceptibles de l’accaparer.

Cette nouvelle voiture ne ressemblait pas aux autres. Comme je l’ai expliqué à ces concepteurs, elles étaient tout de même pourvues de roues.

Un manipulateur s’était introduit au sein de cet organisme sans que personne ne se doute de ses sombres intentions.