Le voyage sur une exo-planète...

Cette fois-ci, après un voyage de 40 ans, ils y étaient presque. Avec une vitesse de 10 % à celle de la lumière, ils arrivaient à proximité de l’étoile d’alpha du centaure ou une exo-planète avait été détectée comme habitable. Leur vaisseau spacial pouvait se déplacer à cette vitesse grâce à une astuce qui consistait à créer une bulle de vide à l’avant du vaisseau qui l’aspirait vers l’avant de plus en plus vite.

Ils étaient cinq dans ce convoi, mais ne savaient pas ce qu’ils allaient découvrir une fois arrivés.

Si cette planète était habitée ni quel serait le stade de son évolution, si elle était habitée par des dinosaures comme à l’époque des cétacés sur terre. S’ils seraient considérés comme des envahisseurs par une population dont ils ne pouvaient pas connaître à l’avance l’accueil qui leur serait fait à l’arrivée.

Et puis, si cette planète n’était pas habitée, ils devraient tout recommencer à zéro : trouver du fer pour faire de l’acier et créer leurs outils avec. Ils devraient aussi peupler cette nouvelle terre dont ils seraient l’embryon d’une génération à venir.

Trois hommes et deux femmes occupaient ce vaisseau et ils ne savaient pas ce qui les attendait. Ils se demandaient aussi s’ils devraient se rappeler qu’ils venaient de la planète TERRE dans le système solaire et le dire à leurs descendants ?

Et aussi, ils devaient cultiver cette nouvelle terre dont ils ne savaient rien et également : établir sa géographie et son habitat.

La recherche des ces exo-planètes avait commencée au XXe siècle, avec le télescope spacial « Hubble » en l’orbite qui détectait d’infimes variations dans l’orbite des étoiles visualisées ou l’ombre projetée par une exo-planète sur son propre soleil.

Cette exo-planète avait été considérée comme habitable, mais la puissance de la vision des télescopes n’ayant pas été jugée suffisante, alors, ils avaient décidé d’aller voir sur place.

Ils savaient que leurs émetteurs radio continuaient d’émettre vers la Terre au fur et à mesure de leur avancée dans le cosmos et comme les ondes radio se déplacent à la vitesse de la lumière, dans 4 ans, les terriens sauraient s’ils étaient bien arrivés.

Pour entreprendre un voyage sur la planète mars il faut au moins considérer cette notion : si entre les 12 minutes que fait la vitesse de la lumière pour aller de la terre à mars il faut 18 mois aux meilleurs fusées stratosphériques pour parcourir cette distance alors il y a un rapport du nombre de minute au nombre de mois de 1,5...

 Note de l'auteur : Puisque Proxima du centaure est situé à 4,22 années lumières alors je cherche le nombre de minute dans une année soit 12*30.5*24*60=527040 et alors 4,22*527040*1,5 = 3.336.163,2 mois pour effectuer le voyage vers cette étoile dans l'état actuel de nos connaissances soit 278.013,6 années.

 La Vitesse de la lumière représente la distance que parcours la lumière pendant le temps d'une année terrestre.
 En effet «la nature a horreur du vide» l’aphorisme d’Aristote


Moteur photonique d'équation lumière de cyan
racine carré de x, x étant la distance au centre

Ecrit par Denis Bertin le 5.07.2014