Pour synthétiser, que fait un informaticien ? il mémorise sur son ordinateur des données. Celles-ci sont ensuite disponible pour être restituées. Mémoriser des données ou bien Concevoir des logiciels pour le faire, pour les communiquer à ses connaissances. Pour que celles- ci soient aussi accessibles et distribuées, puis analysées ou être "traitées". On appelle ceci effectuer un traitement des données pour obtenir un résultat.

Pour mémoriser des données ou des informations, tout d'abord il faut les saisir de façon dactylographiée. Mais aussi prévoir comment les enregistrer dans des structures. Les premiers informaticiens que j'ai connus utilisaient la fonction Input X$, du Basic puis s'empressaient, quand ils avaient saisi un nom, d'afficher (print) ce nom, avec le mot 'Bonjour' X$, c'était le début de l'intelligence artificielle.

Pour mémoire, les premiers ordinateurs, fonctionnant avec CP/M ou MS-Dos, se demandaient quelle était la date au démarrage, et vous deviez l'indiquer au démarrage avant que des piles au lithium soient installées dans ces appareils comme dans une montre électronique.

Pour un infographiste, la mémoire de ces données et soit constituée de vecteur soit de pixels, pour encore une fois vous expliquer la différence entre paint et draw. Ces deux modules sont bien différents dans les «perpective» obtenus mais il sont complémentaires. En effet avez vous bien regardé ces images de synthése, elle sont calculée à partir de decription vectorielle et mathématique et souvent «mappé» par des ensembles de points. pour définir des ensembles complexes et réaliste.

Certain procédés sont tellement réaliste, que vous pouvez être subjuger par des détails tellement imperceptible que vous ne savez plus faire la différence entre la réalité et les images synthétiques.

 CP/M pout Controle Process Machine est un système d'utilisation de Digital Research.



© BeeLog