Définition:

Le programme est défini comme un outil d’illustration vectorielle expérimental.

Le fonctionnement du programme peut être découpé de cette façon:

  • les outils sont représentés dans une boite flottante, un seul est actif à la fois.
  • les méthodes correspondent, soit au menu du programme, soit aux icônes et sont, en principe, indépendantes de l'outil sélectionné.
Cependant, certaines méthodes permettent de paramétrer les outils dans des boîtes de dialogue.

Le fonctionnement premier du programme consiste à initialiser une page blanche, afficher un menu de commande, une ou plusieurs barres d’icône pré-réglées, en fonction de la résolution active au lancement du programme. Ainsi qu’une ligne d’état et une ligne appelée «la palette de couleurs» . Ces deux dernières étant placées en bas de la fenêtre.

Les outils disponibles permettent des manipulations qui s’effectuent à l’aide d’une souris, celle-ci se déplaçant sur un espace libre (le bureau) où se trouve aussi une page positionnée aux coordonnés (0,0) de la règle qui est affichée sous le menu et les icônes.

Chaque outil est activé par un simple «click» de la souris sur l’image qu'il représente. Leur fonctionnement est basé sur le comportement de la souris, qui, elle-même, suit vos manipulations. Vous lirez plus loin la description du fonctionnement de chacun d’eux.

Les menus et les outils fonctionnent, de façon différente, mais agissent sur les objets contenus sur le document.

N.B. : la feuille dont la taille peut être ajustée dans la commande "configurer la page" n’est pas considérée comme un objet.

On reconnaît un objet de dessin à ces propriétés :

La position de l’élément est déterminée au moment du dessin par l'outil actif.

Ces entités graphiques sont différenciées pendant la conception et sont des textes ou des dessins.

Les dessins sont constitué d'éléments différents qui sont par exemple des lignes, des arcs ou des «courbes de Bézier» .

Les dessins interne au logiciel Denis-draw sont soit des lignes soit des splines ou courbe de Bézier ou des arcs.

Dans le cas des lignes celle-ci sont dessinées les unes après les autres.

Dans le cas des courbes des suites de segments minuscules sont stockées dans un tableau de point.

Il existe aussi des entités appelées les «groupes» ou les «pavages» qui sont des ensembles d'éléments distincts.

Les groupes gèlent les distances entre les éléments: les éléments du groupe sont solidaires.

Les nombreuses options de la version 4 fonctionnent de la même façon.

Pour rechercher ce logiciel sur le net avec www.google.com  rechercher «Vincent Draw» ou «Denis Draw».

Note de l'auteur :